Les sites 2000 watts – l’habitat et le travail de demain

Les ensembles bâtis d’une certaine taille peuvent obtenir la certification « Site 2000 watts en développement » ou « Site 2000 watts en exploitation ». Pour ce faire, ils doivent démontrer qu’ils gèrent durablement les ressources et mettent en œuvre des mesures de protection du climat. Vivre ou travailler dans un site 2000 watts présente de nombreux avantages : basse consommation d’énergie, recours aux énergies renouvelable, faibles distances à parcourir, bonne desserte par les transports publics. Le certificat « Site 2000 watts » est un atout aussi bien pour les investisseurs que pour les propriétaires, les habitants et la commune d’implantation.

Pour plus d’infos, voir les pages consacrées aux sites 2000 watts:

 

Le site 2000 watts « Im Lenz » de Lenzburg est chauffé à 90 % aux plaquettes de bois et à 10 % au biogaz. La proximité de la gare lui assure une excellente desserte par les transports publics.
Foto : Losinger Marazzi AG

 

La société à 2000 watts – bien vivre avec peu d’énergie

La société à 2000 watts est une vision d’avenir qui traduit la volonté de mettre en place une société juste et durable : dans le futur, chaque être humain doit pouvoir couvrir ses besoins avec l’énergie correspondant à une puissance continue de 2000 watts, et les émissions de gaz à effet de serre doivent être ramenées à un maximum d’une tonne par personne et par an. Bon nombre de cantons, villes et communes poursuivent déjà ces objectifs. Le programme Société à 2000 watts guide les autorités comme les particuliers vers leur réalisation. On peut vivre bien avec 2000 watts, à condition de disposer d’une technologie efficace.

Pour plus d’infos, voir le site Société à 2000 watt:

 

Auf dem Weg in die 2000-Watt-Gesellschaft: von einer visionären Nachhaltigkeitsstrategie hin zu gelebter Realität. Foto: Romolo Tavani (Fotolia)

 
 

Sur la voie de la Société à 2000 watts : d’une stratégie visionnaire du développement durable à la réalité vécue.

 

Régions-Energie – l’union fait la force

Lorsque les communes collaborent entre elles pour assurer leur approvisionnement en énergie, elles obtiennent des résultats encore meilleurs que si elles menaient individuellement la même démarche. Elles peuvent par exemple exploiter en commun des sources d’énergie renouvelables. Ou réduire la consommation d’énergie sur leur territoire en adoptant un plan de gestion du trafic à l’échelle régionale. Le programme leur offre un outil d’établissement de bilan, des conseils et un soutien financier pour la planification et la mise en œuvre de leur Région-Energie.

Pour plus d’infos, voir le site Région-Energie:

 

Les neuf communes de la Région-Energie Sarganserland-Werdenberg travaillent ensemble à la préparation d’un avenir énergétique durable. 
Foto : Grabs

 

Smart City – une mise en réseau intelligente

Les Smart Cities sont les villes du futur. Elles planifient et mettent en réseau leur approvisionnement en électricité, en chaleur et en eau de manière intelligente et prévoyante. Ainsi, une SmartCity offre à sa population une qualité de vie élevée avec une consommation minimale de ressources naturelles. Ce programme s’adresse aux Cités de l’énergie désireuses d’intégrer davantage d’intelligence dans leurs infrastructures.

Pour plus d’infos, voir le site Smart City:

 

En réalisant des projets Smart City permettant une gestion en réseau de divers dispositifs, par exemple dans le domaine de la technique du bâtiment, les Cités de l’énergie tirent encore mieux parti de leur potentiel.
Foto : Bruno Bächtold

 

La mobilité – organiser les transports de manière à préserver l’environnement

La mobilité compte pour 40% de la consommation d’énergie en Suisse. Tant les communes que les entreprises peuvent, par des mesures volontaires, rendre les transports plus respectueux de l’environnement. Le programme Mobilité comprend des mesures d’encouragement de la gestion de la mobilité dans les entreprises, un instrument d’établissement de bilan pour les communes ainsi que des conseils pour la planification des grands espaces bâtis. Des modèles de concepts et des listes de contrôle pour la gestion du stationnement public, les manifestations et le chemin de l’école sont également disponibles.

Pour plus d’infos, voir le site Mobilité:

 

Fluidité du trafic, coordination des offres de transport, organisation optimale, sûreté des chemins pédestre et des pistes cyclables, quartiers agréables à vivre : tels sont les objectifs de la gestion de la mobilité pratiquée par la ville de Bâle.
Foto: Sandra Jermann. BVB Basler Verkehrs-Betriebe

 

Les quartiers durables – une planification globale

Les quartiers se prêtent bien à un développement durable fondé sur des critères écologiques, économiques et socioculturels. Un tel développement se caractérise par plusieurs éléments : exploitation d’énergies renouvelables disponibles localement, mixité des affectations (habitat et travail), mobilité douce et mixité sociale. Le programme met à disposition des communes un outil de planification leur permettant de réaliser des quartiers durables.

Pour plus d’infos, voir le site Quartiers durables:

 

 

 

Situé dans la partie nord de Lausanne, le futur écoquartier des Plaines-du-Loup accueillera des logements, des commerces, des activités et des espaces publics.
Foto : TRIBU architecture